Assumer un prêt immobilier tout en étant en arrêt de travail, La vie est faite d’imprévus. Lorsqu’on emprunte. les risques sont à prévoir. L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire mais elle est indispensable pour garantir votre emprunt. Lille, Wattrelos. Assumer,prêt,immobilier,tout,étant,arrêt,travail,Pourquoi,souscrire,à,assurance,emprunteur,Tout,d’abord,l’assurance,emprunteur,n’est,obligatoire,mais,fortement,conseillée, Au-delà,sécuriser,votre,foyer,elle,sécurise,é. Pourquoi souscrire à une assurance emprunteur ?  Tout d’abord, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire mais fortement conseillée. Au-delà de sécuriser votre foyer, elle sécurise é.

Assumer un prêt immobilier tout en étant en arrêt de travail

La vie est faite d’imprévus. Lorsqu’on emprunte. les risques sont à prévoir. L’assurance emprunteur n’est pas obligatoire mais elle est indispensable pour garantir votre emprunt.

Pourquoi souscrire à une assurance emprunteur ?

Tout d’abord, l’assurance emprunteur n’est pas obligatoire mais fortement conseillée. Au-delà de sécuriser votre foyer, elle sécurise également l’organisme financier. 

L’organisme financier vous propose une assurance groupe lorsque vous lui demandez un prêt, cependant il est possible de demander une délégation d’assurance. Dans ce cas, vous souscrirez à une assurance de votre côté. Attention, l’organisme financier acceptera la délégation, si et seulement si, l’assurance propose des garanties égales ou supérieur à leur assurance groupe. Certains dispositifs permettent de changer de compagnie d’assurance, la loi HAMON elle, le permet lors de la 1ère année de souscription du crédit, la loi BOURQUIN elle le permet à date anniversaire de la souscription à partir de la 2ème année. Attention, la banque se réserve le droit de refuser la nouvelle assurance si celle-ci n’a pas les couvertures au moins équivalentes à la précédente.

Dans le cas de l’arrêt de travail, votre prêt immobilier sera toujours pris en charge, après le délai de carence qui bien est de 90 jours, lorsqu’il est occasionné par un arrêt maladie ou une incapacité avérée.
Petit rappel :
- L’arrêt de travail peut être partiel ou total et durer plusieurs mois à plusieurs années.
- L’incapacité désigne l’état de la personne qui ne peut plus exercer son activité professionnelle suite à une maladie ou un accident.

Attention l’assurance emprunteur « perte d’emploi » ne couvre pas le chômage partiel.
Si votre contrat d’emprunt immobilier permet un report des mensualités vous pouvez activer le report.

Si l’emprunteur n’est plus en capacité de travailler, et si ses revenus diminuent voire disparaissent, l’assurance emprunteur accompagnera l’assuré dans le paiement de ses mensualités.

Attention certaines maladies sont exclues comme les pathologies psychiatriques ou liées au dos, qui sont quasi toujours rachetés en souscrivant à ces couvertures.

Quelles sont les garanties ?

Assurer son prêt immobilier garantit la prise en charge du remboursement des mensualités. Les garanties des emprunteurs sont liées aux risques assurés pendant la période de couverture. Ainsi en fonction de la nature et du montant à financer, le souscripteur peut garantir son prêt à différentes échelles.

  • DC

La garantie DC assurera le remboursement du capital restant dû à l’organisme prêteur par l’assurance à hauteur de la quotité assurée.

  • PTIA

La Perte Totale et Irréversible d’Autonomie signifie que l’assuré doit être assisté par une personne pour effectuer ses activités hebdomadaires. Il est définitivement incapable d’exercer toute activité professionnelle. Le taux correspond cette fois-ci à 100% et doit être diagnostiqué avant 65 ans.

  • ITT, IPP et IPT

L’Incapacité Temporaire de Travail, l’Invalidité Permanente et Partielle et l’Invalidité Permanent et Totale sont les garanties relatives à l’impossibilité d’exercer son activité professionnelle, elles sont nécessaires à l’achat d’une résidence principale.

L’ITT fait suite à un accident ou une maladie dont l’arrêt de travail ne peut dépasser 1095 jours.

L’IPP donne accès au remboursement des mensualités proportionnellement au taux d’invalidité qui doit se située entre 33% et 66% ensuite on passe à l’IPT.

L’IPT peut être physique ou morale mais doit être diagnostiqué avant 65 ans, elle est prise en charge si le taux d’invalidité se situe entre 66% et 99%.


S’assurer avec un problème de santé, c’est possible

Un problème de santé peut remettre en cause le projet immobilier pour diverses raisons comme des refus de la part des assurances ou encore un surcoût avec des exclusions de certains risques. Cependant il existe des solutions. La convention AERAS, s’Assurer et Emprunter avec un Risque Aggravé de Santé, permet à votre dossier d’être examiné par un service médical spécialisé grâce à un questionnaire médical.

Quelques conditions à la convention AERAS :

  • Le prêt immobilier ne doit pas dépasser 320 000€ ou alors le cumul des prêts de doivent pas dépasser 320 000€.

  • Il faut avoir un risque aggravé de santé, comme du diabète, un problème cardiaque, un accident vasculaire cérébral…

  • L’âge et le montant du prêt sont des facteurs pour bénéficier de la convention.

 

Si vous n’y êtes pas éligibles, il est possible de trouver d’autres garanties, par exemple une caution ou encore l’hypothèque ou le gage d’une somme d’argent que vous détenez.

Pour certains cas, le souscripteur à le droit à l’oubli notamment après 5 types de cancer. Si les soins sont terminés depuis plus de 10 ans, cette pathologie n’est donc plus prise en compte et demandé par l’assurance.

Notre cabinet expert en la matière veillera à vous conseiller sur le choix de votre assurance emprunteur, pour votre crédit immobilier, crédit professionnel, crédits à la consommation.



Retour