Comment réduire sa fiscalité avec de l’art ?, Au-delà d’être beau dans une pièce à vivre. l’art est un moyen de payer moins d’impôt. Les investissements d’art sont récompensés aux particuliers comme aux professionnels en bénéficiant d’avantages fiscaux. Lille, Wattrelos. Comment,réduire,fiscalité,avec,l’art,L’art,placement,pour,payer,moins,d’impôt,Décorer,intérieur,n’a,jamais,été,aussi,grand,plaisir,L’achat,d’art,investissement,négligé,fran&ccedi. L’art : un placement pour payer moins d’impôt  Décorer son intérieur n’a jamais été un aussi grand plaisir. L’achat d’art est un investissement négligé par les fran&ccedi.

Comment réduire sa fiscalité avec de l’art ?

Au-delà d’être beau dans une pièce à vivre. l’art est un moyen de payer moins d’impôt. Les investissements d’art sont récompensés aux particuliers comme aux professionnels en bénéficiant d’avantages fiscaux.

L’art : un placement pour payer moins d’impôt

Décorer son intérieur n’a jamais été un aussi grand plaisir. L’achat d’art est un investissement négligé par les français. Si une bonne partie de la population compte sur des placements monétaires ou immobiliers, qui sont des investissements sûrs, l’investissement d’art n’est pas moins bénéfique.

Quand on dit œuvre d’art, on dit voitures de collections, oui ces pépites sont des économies d’impôts, les peintures et les toiles mais aussi des meubles, de la joaillerie ou encore des photographies. Toutes les œuvres d’art sont bonnes pour avoir droit à une défiscalisation d’impôt. L’avantage se ressent surtout lorsque vous êtes confrontés à l’Impôt sur la Fortune Immobilière.

Les particuliers bénéficient d’une baisse fiscale grâce à l’art

Acheter de l’art est récompensé. Cette niche fiscale est utile surtout lorsque vous devrez payer votre IFI. La partie intéressante, la plus-value. Est-elle avantageuse sur une revente d’œuvre d’art ? La réponse est oui. Si vous vendez votre œuvre moins de 5 000,00€, elle sera entièrement exonérée.
Un peu plus complexe, si vous la vendez plus de 5 000,00€ soit vous choisissez le régime forfaitaire du prix de revente de l’œuvre égal à 6% ou alors, vous répondez à la taxe correspondant à 34,5% de la plus-value mais bénéficiez d’un abattement de 5% après la 2ème année et après 22 ans, une exonération totale.
Il n’existe pas de bonne ou mauvaise solution, l’une comme l’autre s’étudie pour arriver à la solution la plus adéquate.

Déduire ses impôts avec de l’art, c’est possible pour les entreprises

Dans le domaine professionnel les entreprises peuvent bénéficier de réduction fiscale concernant l’acquisition d’un bien artistique. Les entreprises qui achètent des œuvres originales d'artistes vivants pour les exposer au public ou des instruments de musique destinés à être prêtés aux artistes peuvent, dans certaines conditions, déduire le prix d'acquisition de leur résultat imposable.
 

La déduction concerne les entreprises quelles que soit leur activité. Mais attention, les œuvres achetées en vue de la revente figurent parmi les stocks de l'entreprise (négociants, galeries d'art, ou toute entreprise intervenant dans les transactions d'œuvres d'art) ces entreprises ne bénéficient pas de droit à la déduction.

Pour en bénéficier l'entreprise doit exposer l'œuvre d'art dans un lieu accessible gratuitement au public ou aux salariés (à l'exception de leurs bureaux). Pendant un minimum de 5 ans (soit la période correspondant à l’achat et aux 4 années suivantes).

Les œuvres concernées sont les tableaux, les photographies, les gravures, les sculptures, la joaillerie, les tapisseries. En bref tout ce qui est signé par la main de l’artiste.
Bien sur les œuvres doivent être achetés pendant le vivant de l’artiste.


Pour effectuer cette déduction le prix d'acquisition de l'œuvre peut être déduit de manière extracomptable du résultat imposable de l’achat et des 4 années suivantes, par fractions égales, soit 1/5e (20 %) chaque année.

La base de la déduction est constituée par le prix de revient de l'œuvre ou de l'instrument, correspondant à la valeur d'origine (son prix d'achat, augmenté des frais accessoires éventuels et diminué de la TVA récupérable). Les sommes sont déductibles dans la limite de 10 000 € ou 5 ‰(pour mille) du chiffre d'affaires hors taxe lorsque ce dernier montant est plus élevé, minorée du total des versements effectués au titre du mécénat.

Pour aller plus loin, la loi Malraux

L’achat d’art est un bon moyen de bénéficier d’un abattement fiscal et donc d’une réduction d’impôt. Mais l’achat immobilier peut aussi réduire votre fiscalité. La loi Malraux consiste à récompenser l’achat d’un bien ancien dans le but de le réhabiliter.

Ce bien doit être destinée à une location d’au moins 9 ans. Également, il doit être situé dans une zone bien spécifique :

  • ZPPAUP, zone de protection patrimoniale architectural urbain et paysager. La déduction correspond à 22% des dépenses des travaux
  • Zones sauvegardées bien précises. La déduction correspond à 30% des dépenses des travaux.

Attention, le plafond des dépenses permettant de défiscaliser est fixé à 100 000,00€ par an pendant 3 ans.

Pour en savoir plus sur votre investissement immobilier, n’hésitez pas à effectuer votre étude gratuite et sans engagement.



Retour